Le forum permet à chacun de poser ses questions d’intérêt général sur le Plan Local d’Urbanisme. Toutes les idées et remarques constructives sont les bienvenues. Il convient de souligner que les questions doivent bien évidemment avoir un lien avec la démarche de PLU dans un esprit d’intérêt général. Les autres remarques d’intérêt personnel ne seront pas mises en ligne.
Les requêtes d’intérêt personnel sont uniquement traitées dès lors qu’elles sont transmises à M. Le Maire par voie postale, ou déposées dans le cahier de concertation mis à disposition des habitants (aux horaires d’ouverture de la mairie). Ces questions, requêtes pourront aussi être traitées durant l’enquête publique organisée en seconde partie de la procédure du PLU.
Enfin, toutes les réponses apportées aux questions posées sur ce forum sont visibles par tous.

Bonjour ,je suis constructeur de maisons individuelle ,j ai des clients qui souhaitent faire construire dans le lotissement des fougères .Avez vous des prescriptions particulières et ou des impositions dans ce lotissement .dois je me référer au pos avant signature de mes contrats de constructions ou non.
merci de votre reponse.
mr Caillavet 0618441000

Bonsoir,

Le POS reste à ce jour le document en vigueur sur le territoire jusqu’au 26 Mars 2017 (date du 3ème anniversaire de la loi ALUR Accès au Logement et un Urbanisme Rénové). Les conditions de construction sont donc définies dans le règlement écrit du POS (et le règlement du lotissement suivant la date d’approbation de la procédure de lotissement).

Toutefois, le PLU étant engagé et les premières réflexions sur le projet de territoire également, les élus ont la possibilité d’user du "surseoir à statuer" (L111-8 du Code de l’Urbanisme) si un projet était à même de contraindre la mise en oeuvre du prochain PLU. La réponse réelle à votre question réside donc dans le projet concerné et sa localisation.

Bonne réception.

La commune de Ferrière sur Beaulieu est une commune rurale dont les habitants recherchent le calme ; ils ont déjà subi le doublement du nombre d’habitants en 25 ans et nombre d’entre eux sont retraités. Par ailleurs le budget communal a doublé en 10 ans.
Il y a déjà plus de 5 lotissements avec des voies d’accès en impasse qui en font des ghettos-dortoirs et leurs riverains se sont vus infliger des promiscuités car les arrivants ne sont pas de la même génération et causent nombre de nuisance sonores.
L’augmentation du nombre d’habitant se fait de façon harmonieuse le long des voies, notamment vers Beaulieu.
Déclarer qu’il faut densifier le centre bourg est de pure démagogie et irresponsable ; cela n’a d’autre but que d’enrichir les propriétaires de terres agricoles et de capter le maximum d’impôts et taxes en entassant le maximum de gens dans le minimum d’espace.
Il faut s’opposer à cette dégradation de la commune.

Bonjour,

Les élus font face aux réalités réglementaires du Code de l’Urbanisme. L’étalement urbain et l’artificialisation abusive des terres agricoles et autres milieux naturels sont aujourd’hui proscrits par la loi. Le caractère calme du village est un fait c’est vrai. Les élus ont souhaité faire du centre village une priorité pour les projets de « demain » pour renforcer le dynamisme d’un « bourg qui se vide » progressivement. Pour relancer la place centrale du bourg et la qualité de vie et d’échanges entre habitants, les projets du centre bourg semblent indispensables. Ce sont les pavillons construits successivement en dehors du village qui contribuent à l’image de « commune dortoir ». Aussi le vieillissement constaté sur la commune s’explique en grande partie par des constructions exclusivement liées à des pavillons. Le manque de diversité d’offre en logements écarte la possibilité pour des jeunes de s’installer (par le biais de locations ou de biens moins spacieux mais plus abordables financièrement). La fin de votre message reste une appréciation personnelle que vous avez souhaité partager sur ce forum. Elle ne nécessite pas de réponse technique mais les propos énoncés ne peuvent être approuvés de façon unanime.

A bientôt.

Ce PLU ne concerne que le centre bourg soit 10% du territoire communal ; celui-ci contient la totalité des logements dits HLM de Ferrière.
Sous les mots densifier et social on s’autorise à accumuler encore du social au même endroit, ouvrant la possibilité d’un immeuble HLM près de la mairie.
Ce PLU vise donc à chasser du centre bourg les propriétaires âgés établis depuis des décennies et qui refusent la promiscuité et les jardins vis à vis des leurs et les nuisances qui en résultent, surtout les sonores (cf le lotissement des chênes).
En résulte la dépréciation des logements existants et la difficulté à revendre.
Tout cela aurait été évité par la disparition de la municipalité et la fusion avec Beaulieu.

Bonjour,

Les choix en matière d’urbanisation sont ceux retenus par la commission d’urbanisme et le Conseil Municipal. Le PLU concerne l’entièreté du territoire communal. Vous faites un zoom volontaire sur le bourg et le volet habitat. C’est une précision de contexte qui est importante dans votre propos. Il convient de noter que le PLU ce n’est pas seulement de l’habitat mais aussi du cadre de vie (par les chemins préservés) par exemple, la sauvegarde de l’activité agricole et la valorisation des espaces naturels (liste non exhaustive).

Le résumé très synthétique que vous proposez pour l’action projetée sur le centre-bourg fait état des notions suivantes : "immeubles", "HLM", "densité" qui ne peuvent résumer à eux seuls la volonté réelle des élus.
Il s’agit en réalité dans le projet d’offrir des logements de petites tailles pour la population qui en présente le besoin (jeunes ménages et personnes séniors qui ne peuvent plus se loger dans des biens trop grands par exemple, trop difficiles dans l’entretien et dans l’usage (exemple maison à étage ou maison individuelle avec de grands terrains à entretenir)).

Cette offre en petits logements vient compléter l’offre existante (qui concerne de grands logements). Les logements de petite taille ne seront pas nécessairement des logements sociaux ou HLM. S’ils l’étaient, il convient de préciser que 75% des ménages en France sont éligibles aux logements HLM sans être source de nuisances pour autant.

La difficulté de revendre des biens existants et leur dépréciation n’est pas exacte. Les actions du PLU soutenant un bourg dynamique socialement vont dans le sens d’une meilleure cohésion sociale et l’évitement d’une commune dortoir.

A bientôt,

le Maire M. SABARD.

Votre message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Votre message n'apparaîtra pas directement. Il doit d'abord être validé par un administrateur du site.

saisie texte info