Les modalités de concertation sont définies par l’article L. 103-2 (et suivants) du Code de l’Urbanisme. Dans sa délibération du 06/06/2017 prescrivant la révision du PLU, la commune a listé les objectifs qui seront poursuivis et les modalités de concertation.

En termes de concertation, la commune souhaite mettre en oeuvre les modalités suivantes :

  • affichage en mairie ;
  • information sur le site internet de la commune ;
  • mise à disposition en mairie de documents présentant le projet de révision générale du PLU ;
  • mise à disposition d’un registre de concertation en mairie : les observations pourront être adressées à M. Le Maire par courrier ou être consignées dans un registre tenu à la disposition du public aux jours et heures habituelles d’ouverture de la mairie ;
  • organisation d’une réunion publique avant l’arrêt de projet du PLU qui sera annoncée par voie d’affichage en mairie, sur le site internet de la commune et dans la presse locale.

La municipalité se réserve la possibilité de mettre en place toute autre forme de concertation si cela s’avérerait nécessaire.

Aussi, en amont des travaux dédiés au PLU, la commune se fixe les objectifs suivants :

  • Prise en compte des évolutions législatives et réglementaires en matière d’urbanisme telles que la loi portant Engagement National pour l’Environnement du 10 juillet 2010 « Grenelle II », la loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) du 24 mars 2014 ;
  • Adéquation avec le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) actuellement en élaboration et du Programme Local de l’Habitat (PLH) en cours d’élaboration ;
  • Conciliation entre développement de l’habitat et maintien des activités agricoles et économiques sur l’ensemble du territoire ;
  • Révision des zones d’urbanisation d’ensemble (2AU) : une réflexion doit être menée afin de permettre l’extension de la ZAC de La Loge et retravailler son entrée notamment en permettant d’urbaniser la parcelle N à l’entrée donnant sur la route de Tours ;
  • Intégration des projets structurels dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durable et le futur zonage, notamment la requalification du centre-ville (et création de stationnements), et l’urbanisation de l’ancienne friche industrielle de la Cibem, intégrant, éventuellement des équipements publics ;
  • Actualisation et réflexion sur les emplacements réservés ;
  • Mise à jour du règlement.