Actualité : Depuis la rentrée de septembre 2019, la phase d’élaboration du diagnostic de territoire est engagée avec déjà des premiers enjeux se dessinant. Quelques réunions thématiques seront organisées dans ce cadre sur les mois à venir (agriculture, foncier, etc.).

Réunion sur le diagnostic agricole du 20/11/2019

Dans le cadre de la phase diagnostic, les exploitants agricoles de notre territoire ont été invités à la réunion du 20/11/2019 pour l’identification concertée des principaux enjeux relatifs à cette activité si importante pour l’identité de notre territoire. En votre qualité d’exploitant agricole vous pouvez d’ores et déjà télécharger le questionnaire qui vous sera remis à la fin de cette réunion afin de mieux connaître vos attentes concernant l’élaboration de ce PLU.

Contexte de l’élaboration du PLU

La commune de Mazé-Milon est issue du regroupement, depuis le 1er janvier 2016, de Fontaine-Milon et Mazé qui deviennent des communes déléguées. La commune fait partie de la communauté de communes Baugeois-Vallée.

La commune est accompagnée par un bureau d’études spécialisé. Il s’agit du cabinet Auddicé Urbanisme basé à Saumur (49).


Par la délibération du 4 Février 2019, les élus ont lancé les travaux de l’élaboration du PLU de la commune nouvelle afin :

  • de tenir compte des évolutions législatives et règlementaires récentes concernant l’élaboration et l’évolution des plans locaux d’urbanisme, ceux-ci devant notamment répondre aux objectifs de la loi Grenelle II et de la loi ALUR,
  • de mettre en compatibilité les PLU des communes historiques de Mazé et de Fontaine-Milon avec les futurs SCOT et PLH dont les prescriptions ont été prises par délibérations du 20 décembre 2018 par la communauté de communes Baugeois Vallée ;
  • d’organiser le développement des zones d’activité existantes en vue d’accroître l’offre d’emploi sur le territoire communal,
  • d’actualiser les documents d’urbanisme des communes déléguées de Mazé et Fontaine-Milon afin de traduire les objectifs définis dans ladite délibération.


Aussi les élus ont d’ores et déjà fixé les objectifs suivants :

DÉMOGRAPHIE, AMÉNAGEMENT ET HABITAT

  • Soutenir la croissance démographique en compatibilité avec les dispositions du SCOT en cours de révision et du PLH.
  • Définir une nouvelle politique d’aménagement équilibré à l’échelle de la commune nouvelle en tenant compte de la spécificité de chaque commune déléguée.
  • Mener une politique de l’habitat adapté en permettant un parcours résidentiel sur la commune.
  • Rechercher des formes urbaines permettant une certaine densité appuyée par les nouvelles dispositions législatives tout en restant adaptées à la structure de la commune et ses différentes sensibilités.
  • Poursuivre un développement de l’habitat en frange urbaine.
  • Conforter le niveau des services à la population (équipements publics, services, …).


PATRIMOINE

  • Repérer les éléments identitaires du patrimoine bâti et assurer leur mise en valeur mais aussi leur évolution dans le cadre de réhabilitation.
  • Préserver la qualité architecturale et patrimoniale des centres bourgs.


ENVIRONNEMENT ET CADRE DE VIE

  • Assurer le maintien du cadre paysager de la commune, notamment en préservant les espaces agricoles.
  • Préserver et mettre en valeur les richesses naturelles du territoire (sites, paysages) et identifier les espaces paysagers et boisés à protéger.
  • S’attacher à la mise en œuvre d’une Trame Verte et Bleue cohérente permettant de préserver les milieux naturels et des paysages, la préservation de la qualité de l’air, de l’eau, du sol et du sous-sol, des ressources naturelles, de la biodiversité, des écosystèmes.
  • S’engager dans la transition énergétique, en incitant la réalisation d’opérations d’aménagement durables.
  • Favoriser le développement des déplacements doux.
  • Réexaminer les emplacements réservés pour voiries, cheminements piétons/cycles et sentiers de randonnée.


ÉCONOMIE

  • Mettre en œuvre le projet de confortement du centre-bourg en pérennisant les commerces de proximité.
  • Étudier l’extension la plus appropriée des zones d’activité pour maintenir le développement de l’emploi sur la commune.


RÉPONSES AUX OBLIGATIONS LÉGALES

  • Concrétiser l’aménagement d’une aire d’accueil des gens du voyage en proposant à la communauté de communes Baugeois Vallée, compétente en la matière, un terrain disponible en adéquation avec leurs besoins et répondant aux normes en termes d’équipement collectif.
  • Prendre en compte les risques naturels et notamment le risque inondation, retrait gonflement des argiles, cavités souterraines.